Méfiance, respect et exigence : trois termes qui résument les attentes des Français vis-à-vis de la communication des entreprises, illustrées par un sondage récent.

Joseph Kosuth au Louvre

Communication & Entreprise et Mediaprism ont dévoilé les résultats d’un sondage portant sur la communication des entreprises et le métier de communicant.

Constat alarmant :la moitié des Français n'a pas confiance dans la communication des entreprises et près de 47% la trouvent tout simplement manipulatrice. Ces chiffres reflètent la méfiance générale bien connue aujourd’hui de l’opinion publique vis-à-vis des institutions : entreprises, médias, politiques et experts de façon générale.

L’avenir de la communication : transparence, authenticité et responsabilité

Ce constat doit amener les communicants à privilégier une approche plus éthique de la communication : plus transparente, plus authentique et plus responsable.

Annonceurs et agences de communication ont un rôle essentiel à jouer, pour apporter la cohérence nécessaire entre les paroles et les actes. Ils en ont la légitimité : 69 % des Français ont une bonne image de la communication d'entreprise en tant que fonction et 82 % seraient favorables à ce que leur enfant exerce un métier dans la communication.

Beaucoup d’attentes

Dans le détail, les Français interrogés jugent la communication informative (86 %), professionnelle et indispensable (85 %), intéressante (78 %). Sur la forme, ils la trouvent attrayante (66 %), innovante (74 %) et créative (79 %).

Le sondage révèle aussi une forte demande de communication interne : 77 % des français la jugent actuellement insuffisante. Ce chiffre illustre parfaitement la demande d’informations et de pédagogie, dans une époque où les changements et l’innovation sont permanents et bousculent la vie et l’organisation des entreprises.

Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail