Une étude récente menée par Cision décortique l’évolution de l’activité des journalistes sur les réseaux sociaux.
Le changement constaté des pratiques journalistiques donne aux réseaux sociaux des entreprises et des marques une importance cruciale pour le développement de leur visibilité.

 

Journaliste

L’activité des journalistes sur les réseaux sociaux continue de progresser

94 % des journalistes français utilisent les réseaux sociaux dans le cadre de leur activité professionnelle.

Une très grande majorité (70%) y consacre jusqu’à 2h par jour et ils sont 10% à y travailler plus de 4 heures quotidiennes…

Il est aujourd’hui devenu impossible de développer des relations presse efficaces sans investir les réseaux sociaux.

Mais cette présence massive des journalistes sur ces plateformes constitue aussi une belle opportunité pour les entreprises qui souhaitent développer leur relations presse et leur visibilité dans les médias.

Le “social listening”, pour cibler les influenceurs et journalistes spécialisés

 

Objectifs des journalistes sur les réseaux sociaux

Graphique, objectifs des journalistes sur les réseaux sociaux

 

Le premier objectif des journalistes est de publier et promouvoir leur contenu (79%).

Cet investissement massif donne aux marques la possibilité de repérer les journalistes et influenceurs les plus pertinents pour leur communication. Ce “social listening” donne des informations très complètes sur les intérêts et les spécialisations des journalistes et influenceurs, qui permettent de développer des communication très ciblées, et… très efficaces.

Les réseaux sociaux : une source majeure d’information et de dialogue pour les journalistes

L’autre grand objectif des journalistes français sur les réseaux sociaux est d’organiser leur veille, notamment sur les autres médias.

Les réseaux sociaux sont ainsi très utilisés pour la recherche d’informations (61% des journalistes).

Près de ¾ des journalistes utilisent aussi les réseaux sociaux pour interagir avec leur audience ou développer leur réseau (networking). Cette activité est en très forte progression : les réseaux sociaux sont devenus des outils de dialogue avec les journalistes.

il est donc essentiel pour les marques de diffuser leurs informations sur ces plateformes et d’en assurer la meilleure visibilité possible.

A privilégier : Facebook, Twitter et Linkedin

Twitter, Facebook et LinkedIn sont en tête des réseaux sociaux utilisés par les journalistes.

 

Les réseaux sociaux les plus utilisés par les journalistes

Graphique, classement des réseaux sociaux

 

Cependant, l’arrivée de nouvelles générations de journalistes fait progresser rapidement la vidéo en ligne, avec l’arrivée de Youtube en 4e position et de WhatsApp.

L’image des réseaux sociaux chez les journalistes : des résultats mitigés et un gap générationnel

L’opinion des journalistes sur l’impact des réseaux sociaux reste mitigée. S’ils sont 55% à ne plus pouvoir s’en passer pour leur activité professionnelle, ils sont seulement 32% à considérer que les réseaux sociaux ont amélioré leur productivité et 86% à estimer qu’ils encouragent la rapidité au détriment de l’analyse. Une large majorité des journalistes interrogés (61%), pense même que les réseaux sociaux dégradent les valeurs du journalisme traditionnel.

Il est donc nécessaire de mobiliser des stratégies de communication plus classiques auprès de certains journalistes, pour assurer la crédibilité des messages.

Ces attitudes vis-à-vis des réseaux sociaux changent beaucoup en fonction de l’âge.

Les 18-27 ans ont une utilisation beaucoup plus intense des réseaux sociaux et une image bien plus positive.

A retenir

  • Le développement des réseaux sociaux pour les entreprises et les marques est devenu indispensable à la construction de relations presse efficaces
  • Les réseaux sociaux développés par les marques doivent apporter une information concrète, complète et détaillée.
  • Les réseaux à privilégier : Facebook, Twitter, Linkedin

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Toute l'actualité de la communication publique, tech et santé par mail